Le Mot du Président

Au moment de prendre la succession de Christiane Féral Schuhl à la présidence de l’ADIJ, je tiens avant tout à lui rendre hommage et à la remercier chaleureusement pour ce qu’elle a apporté à l’association.

Je pense plus particulièrement à :

– la création et la multiplication des « ateliers », ces groupes de travail qui réunissent des experts de tous les milieux professionnels pour débattre des questions que posent les évolutions technologiques en matière juridique et judiciaire ;

– l’institution des « mardis de l’ADIJ », ces mini-conférences qui permettent de communiquer régulièrement sur ces questions ;

– l’ouverture et le développement de la « section jeunes » de l’ADIJ, pour permettre à la nouvelle « génération numérique » de contribuer à nos travaux et d’y trouver des pistes pour son avenir professionnel ;

– la multiplication des partenariats, en France et à l’étranger, en particulier avec les associations qui partagent nos centres d’intérêt ;

– la rénovation du site www.adij.fr pour en faire un meilleur outil de communication.

… et tout cela avec la compétence, le charisme et l’élégance qui continuent de mener Christiane toujours plus loin, toujours plus haut.

Les membres du nouveau bureau de l’ADIJ,
Michèle Côme et Jean-François Figuié, vice-présidents,
Christine Baudoin, secrétaire générale,
Christian Hazard, trésorier,

et moi-même lui conserverons notre estime et notre affection.

Pour nous, la voie est tracée et le cap sera maintenu :

– La priorité sera donnée à la poursuite et au développement des ateliers, à la publication de leurs travaux sur le site www.adij.fr et à leur communication régulière dans le cadre des « mardis ».

– Les échanges interprofessionnels et les recherches interdisciplinaires qui font la richesse de nos activités seront privilégiés, en y associant la « section jeunes » ainsi que nos partenaires en France, à l’étranger et plus particulièrement dans l’Union Européenne;  l’ADIJ continuera à assurer leur promotion en organisant, comme par le passé, des manifestations internationales d’envergure.

 Un nouveau « chantier » sera ouvert pour explorer les évolutions technologiques de l’espace de travail des praticiens du droit :
En effet, ceux-ci sont amenés, bon gré mal gré, à changer leurs méthodes et leurs « outils » de travail, à adopter de nouvelles procédures dématérialisées et à mutualiser leurs ressources et leurs moyens. Ces mutations sont trop souvent perçues comme menaçantes pour l’exercice de leur profession, au sein de laquelle elles ont tendance, par ailleurs, à accentuer la fracture numérique.

L’ADIJ veut et doit pouvoir répondre à leurs interrogations en étant pour eux un espace :
– de réflexion, d’information et de formation,
– d’échange et de diffusion des expériences et des bonnes pratiques,
mais aussi un relais entre les différents métiers du droit confrontés à ces mêmes mutations.

… sans oublier, bien entendu, de maintenir l’esprit d’ouverture et la convivialité qui ont tellement contribué au développement de l’ADIJ ces dernières années.

Un seul mot d’ordre s’impose donc : rejoignez l’ADIJ si ce n’est déjà fait et venez apporter votre contribution et votre expérience, mais aussi vos interrogations et vos propositions, pour enrichir nos débats.

Et bon vent l’ADIJ !

Pascal PETITCOLLOT
Président de l’ADIJ
Rédacteur en chef de Legifrance

Miroslav
ADMINISTRATOR
PROFILE

Derniers billets

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués avec une *

Cancel reply

Derniers tweets

Derniers posts sur Facebook

Derniers billets